jeudi 31 mars 2011

Cette journée, c'était de la grosse merde bien foireuse

Aujourd'hui, les gens étaient un peu...survoltés dans mon bahut. La pluie, ça les réussit pas nom d'un 'tit bonhomme.
Et l'autre là, cet abruti qu'a oublié de grandir qui devient nerveux à cause d'un sèche mains et qui commence à se battre parce qu'un gamin y a mit ses mains en premier.
Nan mais c'est n'importe quoi.....pour un SÈCHE MAINS.
Aaaah et pis y a eu une grosse crise de la part d'une sixième qui venait de se prendre un râteau. La meuf, elle a commencé a hurler sur sa copine parce que "elle n'avait pas convaincu le garçon" (la copine ou l'envoyée).
Hé gamine, t'es au courant qu'il est à 3 mètres de toi ? Le mec, y rigolait bien ma foi il était super content que deux meufs se battent à cause de lui ce petit con.
Aussi, cette après midi, il y a eu l'ASSR2. Et les gens, c'était vraiment SUPER sympatoche de nous le dire.
Pour pas arranger le truc, je me suis mise das un point mort de la perm (à côté des radiateurs). Je voyais rien au rétro projecteur.
Bref. A mon avis, je vais aller au truc de rattrapage. HAHA. su-per.

Sur ce, bonne fin de journée.

lundi 28 mars 2011

La certification que je suis intellectuellement impuissante...


Impuissante à quoi ? A l'allemand. Aujourd'hui c'était la certification en allemand, histoire d'évaluer votre niveau à A1 A2 ou B1. ils vous mettent des trucs bidons genre, "écoute" "expression écrite" "compréhension de l'écrit".
Après, ils vous donnent des grilles, et faut retranscrire les réponses sur la feuille.
Je vous avoue que moi, j'ai plutôt joué au loto. Genre hop hop hop on coche au pif paf pouf et si ça tombe juste  et ben c'est bien et sinon...ben ma foi hein...c'est pas noté.
C'est quand même pas de ma faute si je comprenais rien à ce que disait le monsieur au TEIL 2.
Faut qu'il parle lentement aussi hein parce que bon, je vous rappelle que j'ai un cerveau à retardement et que celui ci (le cerveau) a tendance a faire l'autruche quand il entend quelque chose de moche et de pas beau (vous avez remarqué hein ? deux synonyme histoire de remplir la parenthèse qu'il faudrait d'ailleurs que je songe à la refermer un jour, cette parenthèse...)
Bref. Je me suis un peu lardée et pas qu'un peu en fait.
Naaaan mais moi mon problème,tant que c'est pas noté.

Allé, sur ce au prochain post...

dimanche 27 mars 2011

Pas suffisamment inspirée pour mettre un titre


Dimanche 27 Mars, j'ai décidé de faire mes devoirs, alors qu'il n'est actuellement que 12H26.
Je vois votre tête derrière votre écran, vous croyez que je bluffe, c'est ça ?
Ou pire, vous pensez que je suis devenue raisonnable le jour du seigneur qui plus est.
Et bien c'est raté, oui, tout a fait raté. Vous êtes à côté de vos pompes.
C'est juste que j'ai un nouveau stylo. Et j'ai envi de l'utiliser.
Je l'ai déjà testé avec ma phrase type : Je m'appelle [mon vrai nom] et je suis en 3ème.
Oui mais bon, j'ai envie d'écrire des trucs plus intelligent, de traverser une épreuve avec lui.
Mon choix s'est donc porté sur mes devoirs, plus précisément MON exercice de maths.
Bref. Il fallait que je vous le dise.

Sur ce, au prochain post.

samedi 26 mars 2011

J'ai décidé d'être cool

Ne me demandez pas la signification du titre, c'est juste l'arrivée du printemps et les 23 degrés d'aujourd'hui qui me font cet effet un peu planant, un peu agréable, un peu indéfinissable.
En fait, je voulais juste signaler aux ô nombreux lecteurs (je rigole,...non je me bidonne) que ce n'est pas MOI  (manque de talent oblige) qui prends les superbes photos qui illustrent magnifiquement bien (là je me jette des fleurs attention) mon extra-ordinaire blog.
Je les piquent, illégalement ou légalement je sais pas, sur un site nommé "weheartit.com".
Voilà.
Les photos ci-dessous symbolisent de près ou de loin le printemps.










Sur ce, au prochain post chers lecteurs

jeudi 24 mars 2011

Journée "souvenir"


Omg, ça fait bientôt une semaine que j'avais pas écrit et punaise, je suis hyper fatiguée.
Bon, j’avoue que c'est une excuse absolument minable, c'est comme S. qui a dit qu'elle devait absolument rentrer chez elle, parce que comme hier on a fait de l’endurance, elle avait mal de partout.
Oui, et le piiiiiire c'est que la Vie scolaire l'a renvoyée chez elle. Les pions devaient en avoir tellement marre de ses jérémiades qu'ils lui ont dit;
"Pfiiiouuu, t'as mal toi ? allez, tire toi !"
Oui parce que S. est du genre chiante qui te lâche pas les baskets avant d’avoir obtenue ce qu'elle voulait. Pire qu'un vieux chew gum (oui vous savez, celui qu'on enlève des baskets avec la lime à ongles).
Bref. 
Hier on a fait endurance, et c'était horrible. Vraiment. Pourtant en 5ème, j'y arrivait facile et tout, je trottais pendant 10 minutes fastiche. 
Pendant mes affreux et douloureux tours de la mort, j'ai songé qu'est ce qui avait bien pu changer chez moi de puis la 5ème. Résultat des courses (haha le jeu de mot) j'ai des plus gros seins et de moins grosses joues. 
Ça s'équilibre en quelque sorte. 
Bon, tout ceci n'a aucun rapport avec le titre, qui est un peu ma boussole parce que (souvent), je m'emballe. Aujourd'hui n'était pas une journée souvenir parce que je me suis remémorée ma petite poitrine (quoique inexistante) ,mais plutôt parce que le mec derrière moi en français, pour délirer, a mit son sac à dos derrière sa chaise. Et là, ça a fait comme un relent.

Vous vous souvenez en CM1 ? 
Quand on avait décider, d'un mouvement général, de ne plus mettre nos cartables aux crochets des bureaux, mais aux dossiers des chaises. On était des REBELLES. et oui. Haha oui c'est sure on faisait plus comme les bébés cadômes. CM CM et ça y est. On était complètement fous, on a fait péter toute l'imagination qu'on avait et hop hop hop en trois jours, toutes la classe mettait son cartable su r sa chaise. Tout ça grâce au génie de Médéric, alias médé. Merci médé, merci beaucoup. 
[d'ailleurs, une fois il avait lancé sa basket sur le toit de la cantine, il a finit la journée en mode clochard, mais plus populaire que jamais parce que c'était un fifou]
Je me souviens qu'on était tous trop emmerdés pour accrocher notre manteau après. Avec mon manteaux en fourrure rose, que j'ai arrêté de porter parce que je sais plus qui m'avait dis que je ressemblais à Dora l'exploratrice. Bah mais heureusement, y avait des portes manteaux, mais oui mais oui, on a quand même mit une semaine avant de s'en apercevoir. 
Du coup, emportée que j'étais dans cet élan de nostalgie, arrivée chez moi, j'ai cherché une chanson spéciale. Vous savez avec la choré tout ça tout ça. J'étais en CP, mais l'esprit de la primaire était toujours le même de toute façon. 


Asereje, Las Ketchup, 2002

samedi 19 mars 2011

RDV MOR-TEL.....


Cette après midi, à 3h, j'avais rendez vous avec des amies en ville. Des amies avec qui on s'éclate avec qui je me tape des délires etc.
Mais voyez vous, il suffit de peu pour que l'ambiance soit pourrie.
Comme par exemple si E. amène une fille qu'on connait pas, une amie à elle.
Bref, la nouveauté ne me répugne pas, au contraire, y a qu'a voir ma garde robe, mais quand il s'agit de trucs HUMAINS avec un humour...comment dire ?...bien à eux, ben c'est pas la même chose.

Blood red shoes: We get Bored

Quand j'ai vu c'te fille je me suis dis eh merde. Puré. Je ne saurais pas la décrire, mais visualisez la fille blonde-lunettes qui s'habille chez le chinois...et qui a un sourire timide.Je ne juge pas par l'apparence. Non et c'est pas de l'ironie pour une fois. Mais vraiment, quand je l'ai vu, ça ma fait un flash. Le flash déclencheur du boulet blondinet pas drôle.
Je vous jure que j'ai fais des effort titanesque pour sympathiser. Considérables même si on compare avec l'attitude blasée qui me caractérise. Bref. C'était pourri et elle a plombé l'ambiance. C'était remarquablement rapide et efficace son plombage. Je dois le reconnaître.
En plus, il a plut et les maltesers était trop durs.

Sur ce, au prochain post.

Le week end qu'on attendait comme certains attendent les soldes...


Oui, on a bien senti un ras le bol général parmi la population étudiante du bahut.
C'est bizarre, avant, je reprenais vite le rythme des cours, et je supportais mieux la sonnerie du réveil.
Mais tous les matins de cette semaine furent une torture pour moi et ma paresse.
Quelque fois j'ai bien cru que j'allais m'endormir sur place.
Je m'étonne.
Vraiment. Je me découvre des capacités cachées.
Moi qui hurle si il y a un rayon de lumière qui arrive à filtrer sous ma porte alors que je m'apprêtais à sombrer dans un profond sommeil.
Moi qui ne supporte pas quand ma soeur écoute la musique le soir avec son casque car "j'entends". Moi qui la menace de "tout dire à papa" (oui dis comme ça ça fait gamin, mais ça marche encore, même à 14 et 15 ANS) si elle ne va pas sous sa couverture elle et son portable.
Oui, Moi. Cosette. J'ai faillis faire la sieste en cours d'histoire, avec le brouhaha habituel qui caractérise à présent la 3°2 et tous les stores relevés.
Bref. C'est le week end !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Sur ce, au prochain post.

dimanche 13 mars 2011

Ce midi c'est burger


Rah, c'est encore moi qui suis allée acheter les oignons, parce qu'on avait les steaks,mais pas les oignons. Evidemment, y a toujours un manque d'organisation dans cette famille, et je ne nie en rien le fait que bien sur, c'est moi la principale responsable de toutes les désorganisations que subissent ma famille. Enfin, souvent.
Aujourd'hui le dieux des oignons blancs s'est ligué contre moi. Et je vous jure que quand les dieux s'acharnent sur vous, c'est pas comme dans les pokémons, tu dégaines pas ta pokeball et pikatchou ne viens pas lancer des éclaires sur le dieux des oignons.
Bref, mon père a décidé que ça serait moi qui irais sous la pluie (c'est une ligue je vous dis) traverser la place de la mairie, afin d'acquérir deux pauvres oignons à 49 centimes à la supérette du coin.
En fait, il a procédé par élimination. Entre ma soeur bien décidée à battre tous les records de glandouille au lit (11H33 et elle jouait encore à Doodle Jump, là ce jeu complètement con sur le portable, sous la couette. Bref), et mon frère déclaré par ma mère physiquement et mentalement incapable de traverser la place sans se faire écraser par une voiture...ben y restait plus que moi, la fille en pyjama et aux cheveux ébouriffés.
C'est cruel. Vraiment cruel. De m’envoyer sous la pluie de bon matin. Bah, mais la bonne patte que je suis a décidée de faire sa B.A. annuelle, en ce dimanche saint du 13 janvier, an l'an de grâce 2011.
Bref, qu'est ce qu'on ferait pas pour bouffer des hamburgers aux oignons, hein hein ?

Sur ce, je vous dis au prochain post.

vendredi 11 mars 2011

Les gendarmes se reproduisent….

Nan, bande de cochons, pas les mecs avec les jumelles sur la route, (bizarrement j’ai jamais eu aucun fantasmes sur les hommes en uniforme…)
Je vous parle des petits insectes rouges avec des taches noires (pas les coccinelles)


Oui, bon maintenant vous voyez de quoi je parle ? Bref, Y en a de PARTOUT chez ma mamie (encore par monts et par vaux, oui je sais pour une petite journée encore et je retrouve mon lit et Trouland par la même occaz’), sur les murets et sous les pierres. Ils avancent accrochés à leur femelle par le derrière comme si leur vie e dépendait.
Quand j’étais petite (et que je tentaient diverses expériences comme remplir d’eau un trou de taupe ou donner du sucre aux souries), j’ai essayé une fois de les séparer (oui je sais c’est mal, j’irais en enfer un jour), et le mec (ou la femelle, mais c’est bien un truc de mec) il s’est barré illico. Il a pas essayé de se raccrocher à sa copine, il s’est juste en allé. Oui je m’en veux encore aujourd’hui, j’ai gâché la vie d’une gendarmette qui n’avait rien demandé à personne  et qui désirait simplement être en cloque, histoire de pas être la risée de toute sa lignée. Encore une preuve que tous les mecs animal, végétal, ou humain) sont tous des saligauds, prêt à abandonner leur meuf à la première difficulté
Une fois encore, je m’égard dans les méandres de la folie obscure. A la base, ce que je voulais dire, c’était que le printemps était là dans le sud. Il a fait 27 degrés hier gnarc gnarc gnarc, faut que je me rachète du déo.

Pendant cette semaine, je suis allée dans la famille, avec les vieux rigolo et les grandes tantes attentionnées. J’aime par dessus tout les conversations des grands-mère autour du café:
-Et Jacqueline ?
-Ah ben elle est morte y a bien deux ans, foudroyée par un  éclaire, sur la place de la mairie…la pauvre
-Ah ben elle nous manque pas, j’peux te l’dire
Merci tonton Jo, pour cette conclusion plus qu’amicale envers la pauvre Jacqueline…
Sur ce, au prochain post…

dimanche 6 mars 2011

Bons baisers de Grenoble

On a refait nos valises, mis les gels douches dans nos trousses de toilette de bain et chargés nos MP3.
En rrrrrrooooute mauvaise troupe !

Sur ce, au prochain post.

PS; Aujourd'hui, c'est la fête aux mémés alors bonne fête mamie !

samedi 5 mars 2011

Neige et bensimon, c'est une histoire de boue

Aujourd'hui, mon oncle a décidé de nous sortir, histoire qu'on fasse pas une overdose de canal +. Son choix s'est porté un un super resto dans la montagne, au milieu des sapins de la neige toussa toussa avec des chalets pour les gens riches et voilà.
Le cadre était très beau toussa toussa la bouffe aussi était belle et bonne (omelette au patates et crêpe au sucre)
Le problème c'est que l'examinateur devait être bourré quand il a donné le permis à mon tonton.  JAMAIS plus JAMAIS je monterai dans sa caisse. Et ça virait, et ça virait, et il tournait, et il tournait. Ça le faisait marrer en plus de doubler des voitures dans les virages. J'ai  bien cru qu'on allait finir dans le fossé ou que la caisse allait s'exploser la tronche contre les sapins.
En arrivant au resto,à La Cabine, j'avais la tronche en mode vomi et mon teint disait clairement: si-vous-me -faite-bouffer-une-fondue-je-vous-gerbe-dessus.
Du coup, au début de l'omelette je prenais sur moi pour ne point dégobiller sur l'I phone à tonton.
Bref, après ça allait mieux et j'ai mangé sans trop de problème ma crêpe au sucre. Le mieux, c'est qu'on étaient bensimon ma soeur et moi (c'te team) dans la neige. A la sortie du resto, ma soeurette a voulu se la jouer super-snow-girl et est passé par la boue-neige qui entourait le magasin. Oui, il y avait un beau petit chemin goudronné out ça tout ça mais que voulez vous ? la neige ça rend fou.
 Bref, Blaaarf elle se vautre le cul par terre dans la boue, pas de chance.
Resultat, le slim et les bensimon complètement nikés + un big fou rire. Elle a dégueulassé les sièges de la voiture parce qu'elle en avait plein le cul dans tous les sens du terme.

Bref au final, une bonne aprèm en tout.
Sur ce, au prochain post.

vendredi 4 mars 2011

C'est dingue !

Ça fait presque une heure que je suis en tête à tête avec moi même dans l'écran plasma de mon oncle. Je me regarde dans le blanc des eux et médite sur le bouton que j'ai eu du mal à cacher ce matin et que la télé détecte sans trop de mal. Elle arrive même à le faire ressortir. Mais quel talent.
Oh merde, c'est devenu un tic. J'écris un mot et je me regarde. Je me fait ds petits sourires. Tiens, si c'était pas moi, je suis sure que je me draguerai.
Les télécommandes tiendraient la chandelle. Mon oncle à une collection impressionnante de télécommandes. 5 en tout, je crois. Une pour la free, une pour les enceintes, une pour le lecteur DVD et les autres, je devais être obnubilé par le chapeau Mexicain qui traîne depuis des lustres dans un coin de son appart', quand il l'a expliqué.

Sur ce, au prochain post

jeudi 3 mars 2011

J'aère

N'allez pas vous imaginer que ceci est ma fenêtre

Je me pelle le miches. J'aère la chambre, et les 3 fenêtres sont ouvertes, comme tous les matins parce que ça pu. Aujourd'hui, on est que deux dans la partie des enfants, mon frères est chez T. (ouiii son merveilleux ami).
Et si vous voulez mon avis, en respirant l'odeur de notre chambre ce matin, j'ai compris qu'on ne pouvais pas attribuer les mauvaises odeurs matinales à la présence de mon frère.

Bref, je vais arrêter de me plaindre et plutôt vous dire que je vais justement déserter ma chambre pendant quelque jours. Wep wep, je vais à Grenoble ! Chez mon oncle !
Danse de la joie, danse de la joie !!! Hiiiii trop contente !!
Mon père nous a prévenu que si on était pas tous prêts quand il arrivera, il partira sans nous. Ça servirait à rien franchement, parce que ça fera vraiment tarte si il allait chez son beauf tout seul. Mais bon, aucune envie de ma faire engueuler donc....
Inutile de vous dire, lecteurs assidus, que j'ai bien tenu my holidays resolutions qui sont:
-Ne rien faire
-Ne rien faire
-Ne rien faire
Ma soeur prépare son sac, elle y fourre (tant bien que mal) livres et cahiers. Je me demande si je devrai faire comme elle. Mais je veux dire, ça serait contraire à toutes mes valeurs. J'ouvre mon placards à livres (entre autre, parce que paquets de biscuits et serviettes hygiéniques [non usagées] y séjournent aussi) et la nausée me viens. Nan quand même pas à ce point. Bref, j'attendrai la semaine prochaine.
Allez, sur ce, au prochain post.