dimanche 20 février 2011

En mode déstresse


Ouai ouai, parfaitement, je déstresse. Ouai ce matin y a eu une embrouille dans la cuisine.
Tout ça parce que ça collait par terre. Un peu devant l'évier.
Bon, quoiqu'il en soit, nous on avait rien fait.
Même pas renversé du TROPICANA par terre ni rien. Et pourtant, ça arrive souvent je veux dire, ce genre de conneries. Et souvent ,oui d'accord, c'est moi.
Mais la, je le jure, c'est pas moi (pour une fois).
Enfin, pas NOUS, les enfants. Parce qu'on a déjeuné ensemble. Alors à moins que quelqu'un soit descendu pendant la nuit pour casser la croûte en face de l'évier de la cuisine je VOIS pas comment du "collant" a bien pu se matérialisé.
Bref. Nous on avait pas du tout remarqué que c'était collant hein.
Et puis la mère est passée par là avec ses shoes de marche d'été reconverties en chaussons. Bref, ses sens surpuissants ont détecté une anomalie sur le sol.
Et c'est parti en cacahuètes, parce que voilà, hein c'est "jamais personne", tant qu'on y était on avait "qu'à dire que c'était elle la coupable", qui avait mis "du miel par terre" (oui parce que pour elle c'était du miel, allez savoir pourquoi) que de toue façon ça n'avait pas d'importance, qu'on s'en tapait le coquillart (oui ça c'est vrai qu'elle l'a dit, du coup, moi je me suis marrée, hein, parce que c'était bien marrant son histoire de "coquillart", et ça n'a fait qu'empirer la situation "tu te fous de ma gueule toi en plus ?" "je vais te la faire passer la serpillière, tu feras moins la maligne") tout ça tout ça....
En plus elle avait encore les nerfs à chaud, parce que hier, j'ai merdé.
Ouai, ça faisait 1 ans (je le sais à l'odeur) que j'entassais des paires de chaussettes dans mon bac à chaussures. Allez savoir pourquoi...des fois quand je rentre du bahut, je transpire des chaussettes, du coup je les quitte et je les mets dans le bac.
Bref  au total, 7 paires de chaussettes puantes (quand on y réfléchit bien, ça fait pas beaucoup, pour une année je veux dire, 7 fois sur 365 c'est pas dramatique n'empêche) commençaient à moisir (nan mais quand même pas c'est pour la métaphore tout ça) dans mon tiroir à shoes.
Bref. Pour le coup du collant sur le carrelage de la cuisine, c'était personne.
Enfin si. Je me suis dit que peut être qu'un braqueur en quête d'aventure, s'est dit que ça serait vraiment funny de rentrer chez nous sans effraction.
Allez savoir comment il s'est démerdé pour rentrer sans défoncer la porte, j'en sais rien moi, je suis pas braqueuse de maison. Bref. Il s'est dit que ça serait encore plus marrant de rien emporter. Il voulait se tester le mec "est ce que je suis capable de rentrer chez quelqu'un sans rien voler ?". Ensuite, pour le fun (et oui toujours, c'est un comique ce braqueur) il s'est tapé un délire avec le pot de miel. Et là il a voulut laisser un trace (vous me direz, heureusement qu'il a pas pissé sur le carrelage comme les chats). Du coup il a badigeonné le sol avec du miel. D'où le "collant".
J'ai penser à cette théorie pendant que on me gueulait dessus.
Comme quoi, le miel, c'est bon pour l'imagination...

Sur ce au prochain post.

Ps: Je vais quand même vérifier si il a pas bidouiller le cadenas, on sait jamais.

1 commentaire:

olivier a dit…

Bonjour

Votre site est très intéressant si vous le voulez bien je peux le référencer dans LaMined'Or...
laissez-moi son adresse un petit descriptif et dites-moi quelle image vous voulez, pour le représenter.

Ah ! j'allais oublier, c'est gratuit !!!

Cordialement

Olivier

http://laminedor.blog.mongenie.com