dimanche 27 février 2011

Ah oui...je suis en vacances

Je dois dire que je les ai attendues, celles la de vacances. Mon dieu, je ne pouvais plus voire la tête de mes gentils petits camarades.
C'était pas tellement de leur faute vous voyez. C'est juste qu'au bout de la moitié de l'année, on peut prévoir à l'avance ce qu'ils vont dire et les expressions qu'ils utiliseront face à telles et telles situations. Je sais que ça craint ce que je dis. Mais je suis vraiment heureuse d'être en vacances. Même si ça aurait été encore mieux qu'elles ne démarrent pas avec un mal de crâne quotidiens que j'arrive pas à maîtriser.
Mais comment peut on apprivoiser un mal de crâne? Il surgit comme ça à l'improviste. Comme la faucheuse, le soir t'es bien t'es pénarde, tu viens de regarder Josephine l'ange gardien et deux jours plus tard, on organise tes funérailles (désolée, je suis super glauque en ce moment).
Même s'il m'envoyait un SMS genre "coucou mon chou, j'arrive dans deux toutes petites minutes, prépare toi !" Ouai c'est ça connard. Je peux plus trop prendre des dolipranes. Après avoir finit toute une boite, ma mère a commencer à se poser des questions. Son petit haussement de sourcil lorsque j'ai pris mon dernier cachet de la semaine, disait clairement "Ma fille se drogue ou quoi ?, elle a des soucis?, des problèmes ?"
Bref, j'ai arrêté le doliprane.
Malgré cela, je suis contente parce que qu'il neige pas. Pour moi, la neige a le seul avantage de me faire (parfois) rater une journée de cours. Mais même lorsque ça arrive, je peux être sure d'avoir loupé "la bataille de boules de neige du siècle" et après je les vois avec leur nouveaux délires et tout le bordel...
C'est chiant. Bref. Pour fêter cette absence de neige, et quasiment de froid (hé les gars, il a fait 15 degrés), j'ai tenue à fêter cela dignement chez H&M. Seule car ma fidèle acolyte shopping, madame ma soeur, rattrapait la nuit qu'elle avait passée à danser chez une amie.
Bref, j'ai fait l'aquisition d'une joli chemisier et d'une robe. Bon d'accord, il ne fait pas non plus des chaleurs torrides etc. mais il faut parfois montrer à dame nature qu'on croit en elle et en son pourvoir des faire revenir la chaleur. Oh putain. Je me demande si je devrai pas aller prendre un doli discretos.




A part ça, je vous avoue que je n'ai ABSOLUMENT pas l'intention de me mettre au travail, genre de m'avancer dans mes devoirs ou de réviser mon brevet. Du moins pas les 15 premiers jours. Le dernier jour des vacances à 21 heures, vous me retrouverez en panique, face à une pile de cahier et de feuilles d'exercices, me demandant comment j'ai pu être aussi stupide. 

Bref, ne parlons pas de ce qui va se produire plus que certainement. Parlons plutôt des jours que je vais passer vers Grenoble, et de la semaine chez ma grand mère. Comme d'habitude depuis le jours de ma naissance, je suis toujours à la ramasse dans cette maison.  Je ne sais même pas quand est ce que je pars à Grenoble, mais c'est pas faute de m'être intéressée à l'évolution de la situation. En fait, c'est entièrement la faut de ma soeur, qui a posé un lapin sur Skype à mon oncle. Le pauvre. Entre moi qui oublie de répondre à ses mails, et ma soeur qui lui pose des lapins à répétition, les quelques jours à Grenoble vont e terminer dans notre bled à glandouiller comme des chiffes molles, ou PIRE à faire nos devoirs. 
Mes camarades de classe s'imaginent que parce que j'ai une excellente moyenne, je passe mes journées et mes vacances à lire et bosser sur des bouquins d'arithmétique. Ce qui est entièrement faux.
 Encore plus pour l'histoire de l'arithmétique étant donné de la situation plus que périlleuse de ma moyenne en maths qui doit être de 11 quelque chose. Faut pas se leurrer. Ce qui me rattrape, c'est la musique, les arts plastiques et le français.
En parlant de musique, avec les casseroles que je lui ai servie, ça m'étonnerai BEAUCOUP, à moins qu'elle se soit bourrée la gueule avant ou pendant qu'elle remplissait nos bulletins, que j'ai une moyenne supérieur à celle de 13. 
Bref. Je vous laisse ma mère à eu la délicieuse idée de faire du pop corn et c'est l'heure du goûté.


Sur ce, au prochain post.


Ps: Selon les potes à Ruquier, sur Europe 1, les filles de 14 ans portent des brassières pocahontas.

Aucun commentaire: