jeudi 27 janvier 2011

Tu verras ça avec ton père.

"Tu verras avec ton père" m'a t-elle dit.
En même temps, je l'avais coincée, la reine de la ruche. J'avais bien choisi mon moment.
Au téléphone avec tonton de presque Grenoble.
Là bien sur elle ne pouvait pas s'énerver. Je lui ai écrit le truc.
"Maman, tu vas m'engueuler" réponse instantanée, mieux que msn : "Quoi ? T'as perdu quelque chose" voyez comme elle me connait bien ma mère, "comme si elle m'avait faite".
Réponse vague de ma part qui s’apparente à un vague grognement.
Haussement de sourcils, l'air menaçant, amusé, et interrogateur. La reine attend. Ma mère attend.
"J'ai perdu mes clés"
Claque sur sa cuisse, genre "c'est la meilleure celle là, j'y crois pas"
Et puis le fameux "tu verras ça avec ton père, de toute façon, c'est lui qui change le verrou."
Bon, je viens d’affronter mon père pour lui le fameux "vous faites chier" (dit trois fois) a suffit pour résumer la situation.
Voilà. Cinquante euros.
C'est pas grave je le mérite.
Sur ce, chers lecteurs empreints de pitié, je vous dis au prochain post.

Aucun commentaire: