dimanche 30 janvier 2011

Famille d'accueille ou pluzz qui bug comme un con.


Pluzz, c'est encore un des mes sites révolutionnaires. Alors, vous vous dites, mais qu'est ce qu'elle baragouine encore la gamine, c'est encore un truc foireux là, genre comme son redlist, c'est comme le steak tartare ou le mac do, sur l'affiche ça à l'air bon mais le goût est sordide  louche.
Ben vous avez raison. Ça rame. Chargement , chargement, ouai ouai,à d'autre matelot.
Pluzz, c’est là où vous pouvez soit disant voire et revoir les programme diffusés sur France TV. Non que je soit une adepte des rediffs du téléshopping (on sait jamais, des fois qu'on manque une bonne affaire) le dimanche, hein, moi ce qui m’intéresse c'est famille d'accueille.
Bon, la vous vous dites, elle a bu et pas qu'un peu. Faut pas qu'elle force trop sur la gnôle elle la tient pas. Là encore vous avez raison. Une fois j'ai bu un fond de clairette, j'étais toute groggy après.
Bref, quoiqu'il en soit, famille d'accueille c'était le dernier recourt,parce que comme d'habitude, je sais jamais quoi regarder. Entre une énième rediffusion de belle toute nue, et un famille d'accueille tout frais tout propre vous choisiriez quoi ?
Bref, ma soirée de débauche ne va apparemment pas être possible.
En plus de ça, une fois n'est pas coutume, j'ai passé un week end de merde.
Quand je vous disais que je n'aimais pas m'avancer dans mes devoirs, c'étais pas des conneries, non, c'est vrai. Cette fois j'ai dépassé de loin des sommets d'organisation scolaire. J'ai mis une mine au plus pourri des désorganiser-man de la terre.
La preuve ?
J'ai passé mon dimanche à lire Amélie Nothomb. "Stupeur et tremblements".
Ne lisez JAMAIS ce livre. Moi je l'ai lu sous la menace imminente du questionnaire du cours de français de 10 à 11, demain, lundi 31 janvier.
Vous voulez rire un bon coup ?
Ça fait deux mois qu'elle nous l'a donné à lire la prof. Ouuuuuui. Deux mois. Moi m^me je me suis fais rire en regardant mon agenda.

J'ai essayé de faire les soldes mais dans ma petite ville le centre fashion se limite à ZARA et pimkie.
J'aimerai habiter à Paris. Avec les friperies où on trouve des trucs extraordinaires, et les centaines de magasin à prix abordables...
Moi ça me fait rêver.
Vraiment. Je suis une plouc. Si je dis à une parisienne que j'habite à Trou-de-balle-city elle me croira les yeux fermés.
Ah oui aussi, la voiture nous a joué un sale tour cette connasse de Peugeot.
Y avait depuis un certain temps marqué Anomalie Anti vol.
 Ouai ben là hein , l'anomalie les kikis faudrait peut être voire ce que c'est hein et emmener la voiture chez le mécano.
Le moteur faisait un bruit de chien agonisant au milieu de la route. Cette après midi là, j'ai bien cru que on allait devoir rentrer à Trou-de-balle-city à pieds.

Bref, sur ce je vous dis au prochain post.

Aucun commentaire: