jeudi 27 janvier 2011

Bilan catastrophique.

Je déclare que CETTE journée du jeudi 27 janvier était officiellement la pire de toute mon existence.
J'ai perdu mes clés (après le spitch que j'ai fait ce matin, vous l'aurez compris.)
J'ai perdu ma carte de self. Je l'ai repayé dans la journée, au pris exorbitant de 5.60, c'est une honte pour un morceau de plastique et un code barre si vous voulez mon avis. Je l'ai d'ailleurs dit à la vieille de l'intendance, qui m'a remballée d'ailleurs "c'est pour apprendre aux petites filles à ne pas perdre leurs carte de cantine."
Merci pour le "petite" la vieille. Connasse décolorée. Non mais.
J'ai faillit perdre les clés de casier d'une copine.
Remarque: ne JAMAIS me confier un truc, surtout les trucs important, que continu de croire qu'une malédiction m'est tombée sur le pif, je pense même que c'est un marabout qui me l'a donné, et pas un marabout du service voyance. Nan je vous parle d'un vrai marabout, avec la barbe, la robe et tout ça et tout ça.
Du genre puissant avec des étincelles. De la foudre et du tonnerre.
Mon pseudo me va bien. J'aime me croire persécutée. D'un certain côté ça me déculpabilise. Comme l'histoire du parquet.
Bref, avc ces histoires de marabout, je m'égare.
Je pensais VRAIEMENT, que mon prof d'EPS les aurait retrouvées.
Ce matin j'ai joué la pessimiste en disant oui je les ai perdu , au gymnase y a genre zéro chance que je les retrouve. Ben oui, j’espérais de toutes mes forces qu'un gentil élève aurait retrouvée mes clés au coin douche du Cosec. Faut croire que je me suis trompée.
En plus, suite à mes demandes au service "Vie Scolaire", alias l'endroit le plus foireux de tous les temps, ils ont du me mettre sur liste noire. La prochaine fois qu'ils me voient passer, le pion me tire dessus.
J'y pense maintenant, histoire de me stresser encore plus (non non je ne suis pas du genre stressée) :
La prochaine fois que je vais au service Vie scolaire, c’est pour attendre comme une perdue, mon tour pour l'oral du rapport de stage.
Je vais vomir mes tripes avant même d'être entrée dans la salle fatale.
Il faut que je m’entraîne.
Bon je vais annoncer à ma mère que j'ai perdu mes clés.

Sur cette note plus que suicidaire, je vous dis au très prochain post.

Aucun commentaire: